" Traversant le fameux pont du buffet du salon juste avant d'arriver aux collines de la cuisine ",
les petits trains en carton que je fabrique n'ont jamais cessé de nourrir mon imagination.
Avec le temps les détails sont de plus en plus précis mais le matériau reste le même ...
Bienvenue dans mon univers de Carton !

dimanche 29 mai 2016

KURSEONG LOCO SHED - Un petit dépot en bois et tôles ondulées du Darjeeling Himalayan Railway !

Entreprenons la construction d'un dépôt en bois et tôle ondulée pour la petite Bagnalls Excelsior au 1/35e ! 

Mon choix s'est fixé sur un dépôt du Darjeeling Himalayan Railway à Kurseong.

La charpente est réalisée en bois d'acajou et respecte les assemblages de l'original.

Après une soirée d'assemblage des poutres, on devine la "silhouette" du bâtiment.    

Il ne manque plus que les tôles ondulées à coller.
Les tôles ondulées sont modélisées par du carton dédié à l'art décoratif sur table. Il est aisé de s'en procurer à un prix bas dans des enseignes telle que le BHV à Paris. J'ai peint au préalable les plaques de carton ondulée, puis découpé des morceaux aux dimensions voulues.
Deux voies de garages permettent de stocker deux petites locomotives et un local pour le personnel du chemin de fer est indispensable pour se restaurer après une ascension à travers l'Himalaya ... 
Les tôles ondulées se verront appliquées une patine d'oxydation afin de donner une touche de réalisme au dépôt. 





Un bâtiment pour le stockage des huiles de graissages et du charbon sera accolé au bâtiment principal.  





Une rue de Kurseong ... au fond on devine le petit dépôt des locomotives.  
Le soir, un lampadaire éclaire les voix du dépôt. A cette échelle, il est difficile de s'en procurer un, alors construisons le !

Du carton découpé vaguement à la forme, puis empilé ... On colle le tout, on ponce, on remet un peu de colle, on re-ponce et petit à petit on obtient une forme bien arrondi d'un lampadaire style année 70 ...
De la peinture, un fil d’étain et le lampadaire apparait !


Pour éteindre ou allumer le lampadaire et les néons un tableau électrique est nécessaire ... des tiges de cotons tiges découpées en fines tranches puis peints en dorée à leur extrémités modéliseront parfaitement les interrupteurs en porcelaines que les britanniques avaient installées dans le dépôt en 1881. 


Cette image illustre la vie de ces hommes passionnés qui se consacrent à faire vivre ce chemin de fer inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Dans le prochain article, la suite de la construction du "shed de Kurséong" sera illustrés et commentée. Il reste la patine à réaliser, des éclairages et son environnement bien évidemment !